Amateur, pro, semi-pro ?

51GG7ThyiHL._SS500_D’après lyon.improgramme.fr, cette semaine il y aura au moins 23 spectacles d’impro dans Lyon. Sur ces 23 spectacles une majorité sont joués par des amateurs, certains par des professionnels, certains par un mélange des deux. Mais concrètement, qu’est-ce que ça change ?

La différence entre amateurs et professionnels : ces derniers sont payés pour jouer. Du coup en général le prix d’entrée sera supérieur, et en théorie le spectacle devrait être meilleur.

Tout ça paraît très simple, mais dans les faits la différence n’est pas forcément évidente. J’entend aussi souvent parler de troupes ou de comédiens « semi-pro », terme qui est en général utilisé pour ne pas dire « techniquement amateur mais pourrait être pro »…

Même la définition de « professionnel » peut varier : certains considèrent par exemple qu’il faut être intermittent pour se dire professionnel. Dans ce cas quelqu’un qui vivrait de l’animation d’ateliers d’impro ne serait pas considéré comme professionnel (vu que peu d’heures  peuvent compter pour avoir le régime d’intermittent…) mais un comédien de cinéma ou de théâtre qui ferait de l’impro ponctuellement le serait. Donc pour ma part je réduis la définition a « quelqu’un qui est payé pour faire de l’impro ».

Du coup par exemple je ne me considère pas vraiment comme un professionnel de l’impro, même si l’animation d’ateliers est actuellement ma seule source de revenus, parce que sauf exception je ne gagne rien lorsque je joue.

Mais finalement la vraie question est : est-ce qu’un spectacle pro sera meilleur qu’un spectacle amateur ? Et la réponse est non, bien sûr. Ne serait-ce que parce que c’est de l’impro, n’importe quel spectacle peut échouer complètement ou être extraordinaire. Mais en général des comédiens professionnels vont toujours à peu près sauver la face, et on aura au pire un spectacle pas terrible, mais regardable.

Avec une troupe amateur il peut arriver qu’un spectacle soit carrément gênant à regarder.

Mais j’ai vu des spectacles amateurs géniaux et des spectacles pro complètement oubliables. Je connais des improvisateurs amateurs formidables et des professionnels que j’espère ne pas voir sur scène quand leur troupe joue. Je connais des comédiens professionnels qui jouent dans des troupes amateurs, et des comédiens amateurs qui jouent régulièrement avec des professionnels.

Tout est possible. Mais disons qu’aller voir un spectacle « pro » c’est se garantir un service minimum. Enfin bon, c’est de l’impro après, donc y’a pas de règle.

4 réflexions sur “Amateur, pro, semi-pro ?

  1. Question piège : est-ce qu’assurer un service minimum, ce n’est pas antinomique de l’improvisation théâtrale ?

    En gros, le professionnel codifie sa « boite à outils » pour assurer en toute circonstance, ce qui nécessairement lui fait perdre en spontanéité. On peut donc se demander si la professionnalisation est compatible avec l’improvisation.

    J'aime

    • On peut penser que:

      1) Il y aura un « service minimum » au moins concernant la partie non improvisée du spectacle, de l’accueil du public au décorum en passant par l’organisation matérielle.

      2) On peut systématiquement attendre d’un professionnel au moins un minimum d’engagement dans le jeu, de présence scénique et autres qualités purement « théâtrales » (je ne trouve pas de terme plus adéquat, je parle de qualités non spécifiques à l’impro), sans pour autant tomber dans la perte de spontanéité dont tu parles. Ce minimum-là n’est pas acquis dans tous les spectacles amateurs, loin s’en faut…..

      J'aime

      • Oui je suis bien d’accord avec toi Olivier.

        Après il paraîtrait normal que des personnes vivant de spectacles d’impro cherchent à jouer la sécurité en faisant des « trucs qui marchent », quitte à perdre en spontanéité et donc a priori en intérêt. Et j’ai récemment vu des spectacles ou c’était clairement le cas, avec des improvisateurs qui font ce qu’ils savent faire mais qui reste très plan-plan (après ça restait efficace, ça se regardait bien, mais sans plus).

        Mais il reste quand même pas mal de spectacles pro qui tentent des choses, qui prennent des risques et se font plaisir. Et au contraire il y a beaucoup de spectacles amateurs qui ne tentent rien.

        J'aime

  2. Tout dépend du niveau technique des amateurs.

    Clairement entre des amateurs de bon niveaux et des pros, la différence est ténue : Les pros sont plus propres, mais les amateurs sont toujours contents d’être là, car ils ont ne sont pas forcés.

    Par contre le niveau technique à acquérir pour faire de l’impro n’est pas si facile que ça, et voir certains spectacles amateur ça pique : manque d’écoute, refus, incohérence…ça peut même aller jusqu’au refus d’entrer sur scène . (je veux 2 personnes derrière mois, et là, personne qui y va… )

    L’avantage du spectacle amateur, c’est que c’est souvent quasiment gratuit, et que tu du coup tu peux y aller quand tu n’as rien d’autre à faire. Et finalement, entre voir un mauvais spectacle d’impro et rester chez toi à mater la télé, autant aller dans un café théatre.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s