Peut-on rire de tout (sur scène) ?

Rire_de_tout

Et voilà un petit article léger pour démarrer l’année ! J’avais envie de rappeler un peu le contexte de la citation de Desproges qui ressort régulièrement, mais souvent à contre-sens, et après j’ai dévié un peu…

Débutons cet article par la susdite fameuse citation de Desproges :

On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde.

Sauf que Desproges n’a a priori jamais prononcé cette phrase. Il s’agit en réalité du résumé d’un texte qu’il a lu au cours de l’émission « Le Tribunal des flagrants délires », en présence notamment de Jean-Marie Le Pen.

Pour le voir en entier c’est par ici :

Si je résume, tout en résumant un peu moins que la citation ci-dessus ça donnerait :

[…] on peut rire de tout, on doit rire de tout : de la guerre, de la misère, et de la mort.[…] peut-on rire avec tout le monde ? C’est dur. […] C’est quelquefois au-dessus de mes forces dans certains environnements humains. La compagnie d’un stalinien pratiquant, par exemple, me met rarement en joie. Près d’un terroriste hystérique, je pouffe à peine. Et la présence à mes côtés d’un militant d’extrême-droite assombrit couramment la jovialité monacale de cette mine réjouie […]

Or, j’ai l’impression que dans la majorité des cas où j’entends cette fameuse « citation » c’est pour dire quelque chose du genre :

On peut rire de tout, sauf avec ceux que ça choque.

Ce qui n’a rien à voir avec ce que dit Desproges. Il dit juste qu’il y a des personnes avec qui il n’aurait pas envie de rire, à cause de leurs choix moraux ou politiques. Et je suis plutôt d’accord avec ça : par exemple je peux tout à fait rire à une blague sur les homos, mais pas si elle vient de quelqu’un d’ouvertement homophobe (ou si j’ai le moindre doute). Une même blague pourrait me faire rire ou au contraire m’irriter au plus haut point si elle vient d’un comique hétéro à un rassemblement de la Manif Pour Tous. Et je ne me permettrais peut être pas moi-même de faire la même blague , mais comme le dit James Bond il ne faut jamais dire jamais.

Tout ça est bien joli et théorique, mais un problème apparait soudain : la plupart du temps, quand on joue sur scène, on ne connait pas les opinions des membres du public. Et bien souvent les membres du public ne connaissent pas nos opinions. Ce problème est d’autant plus présent en impro, où le public ne connait pas les différents comédiens, il n’y a pas de pièce écrite donc pas d’auteur connu, et on maîtrise beaucoup moins le « message » que l’on fait passer, parce qu’on écrit en même temps que l’on joue.

C’est donc un double problème : il s’agit d’être suffisamment clairs sur le message que l’on fait passer pour que les membres du public puissent en rire, mais il y a peut-être des membres du public avec qui l’on ne souhaite pas rire.

Pour cette deuxième partie de problème j’ai envie de dire tant pis. Si gens ont été gênés ou choqués ils ne reviendront pas, tout simplement. Par contre ce serait dommage que ce soit à cause d’une incompréhension, d’un manque de clarté dans le message communiqué par les comédiens… Comment faire pour éviter ça ? Je n’ai pas vraiment de réponse, je dirais que l’essentiel c’est d’avoir conscience que par les choix que l’on fait sur scène on véhicule toujours un message. C’est un peu ce que je disais dans cet article sur le sexisme latent. Les choix de scènes et de personnages, l’utilisation ou non de stéréotypes et la façon dont ils sont traités sont importants. Concrètement se poser la question : de qui se moque-t-on ? Qui est visé ? Il ne s’agit pas non plus d’asséner systématiquement un message moralisateur, donc l’équilibre n’est pas forcément évident.

Mais déjà avoir conscience de ce qu’on exprime, c’est pas si mal.

J’avais prévu de finir en parlant du problème de l’ambiguïté des positions morales et politiques pour des auteurs ou comédiens avec l’exemple de Dieudonné, mais après lecture de moult articles et une bonne pelletée de vidéos, je vais plutôt vous laisser avec une vidéo d’analyse de Louis C.K (que j’adore) faite par le youtubeur Nerdwriter1 (que je vous conseille vivement). Bon par contre c’est en anglais, et c’est sur les pédophiles.

Bonne année !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s