Improviser en streaming

Eh oui, le confinement est terminé (pour le moment tout du moins), mais les théâtres restent fermés au public, sauf au Puy du Fou. Donc si vous voulez jouer des spectacles et que vous n’êtes pas en Vendée, reste la solution de les diffuser en ligne… Je commence à tester tout ça et j’ai quelques pistes, ainsi que des retours d’expérience sur les spectacles réalisés en visio pendant le confinement (et encore aujourd’hui), donc voici un article d’actualité.

(ceci est à la fois la suite et un remplacement de mon article précédent Improviser en visioconférence.)

Les spectacles en ligne sont-ils intéressants ?

Je pense que c’est important de se poser la question, et ma réponse : parfois oui, ou en tout cas ils peuvent l’être. Voilà.

La question est en fait assez complexe parce qu’il faut définir de quels spectacles on parle, et par quelle méthode on les diffuse. Il n’y a pas de doute qu’un spectacle filmé puisse être intéressant. Les plus grands spectacles de stand-up par exemple sont beaucoup plus vus en vidéo qu’en live, et certains sont réalisés spécifiquement pour être filmé (les « specials » qu’on retrouve sur Netflix, HBO etc.). Beaucoup de spectacles ont des captations vendues en DVD, et par exemple la captation de la comédie musicale Cats sortie en 2000 est nettement plus regardable que le film sorti au cinéma il y a quelques mois.

Mais qu’en est-il des spectacles improvisés ? Eh bien il y en a aussi (un peu). Par exemple TJ & Dave ont sorti un DVD « Trust Us, This Is All Made Up » qui est un documentaire incluant une captation de spectacle. Et beaucoup plus récemment est sorti sur Netflix « Middleditch & Schwarz », qui est une série de 3 spectacles du duo susmentionné. Et c’est tout à fait regardable, on peut aimer plus ou moins, mais c’est aussi regardable qu’un spectacle de stand-up à mon avis.

Toutefois une chose qu’ont en commun ces spectacles est qu’ils sont filmés avec un public, qu’on entend et qui réagit. Je n’ai pas connaissance de spectacles à visée humoristique filmés et diffusés sans public live. Pour des spectacles musicaux, de danse ou en tout cas sans visée comiques ça ne pose pas de problème, mais je pense que la grande majorité des gens rient plus (et passent donc un meilleur moment) s’il ne sont pas les seuls à rire.

Pourtant presque toutes les sitcoms modernes ont supprimé les rires enregistrés et il n’y en a jamais eu dans les films, même diffusés à la télévision. Donc ce n’est pas indispensable, mais ça aide. Diffuser des spectacles à visée humoristique sans public est plus risqué, mais on n’a pas vraiment le choix. Il faut juste que le spectacle soit vraiment bon…

Alors je répète ma réponse à la question du titre : parfois oui, ou en tout cas ils peuvent l’être. Mais alors comment s’assurer que les spectacles soient intéressants ? Je vais tâcher d’y répondre dans le deuxième chapitre, intitulé :

Comment s’assurer que les spectacles soient intéressants ?

Première chose : la technique. Si l’image ou le son sont dégueulasses ça va être compliqué de suivre, et surtout compliqué de garder l’attention du public. Je dirais même que le son est plus important que l’image.

C’est un des problèmes des spectacles en visio : la qualité du matériel vidéo est très variable en fonction des personnes qui jouent et la qualité du son sera aussi variable (quoique un peu moins). Et surtout la gestion du son (niveaux, musique etc.) est assez complexe et aléatoire. Rajoutez à ça les problèmes de connexion à internet à débit variable et on a globalement un aspect technique assez bancal. On arrive généralement à faire en sorte que ça passe, mais je doute que ça passe la barre du ressenti « boulot d’amateur », et je me vois mal demander à des gens de payer pour regarder ça.

Deuxième chose : la mise en scène. Je pense que le principal danger des spectacles en streaming est de chercher à reproduire ce qu’on fait sur scène mais avec des contraintes en plus, plutôt que de chercher quelles nouvelles possibilités ce média peut offrir et les exploiter. Et il y a un paquet de choses que permettent ces spectacles qu’on peut difficilement faire sur scène.

Je vais prendre l’exemple du spectacle Star Truk, un spectacle en visio dont la saison 1 s’est terminée après 14 épisodes. J’ai déjà parlé dans l’article précédent des avantages de pouvoir utiliser des objets et costumes concrets, ce qui est plus simple quand on est chez soi, mais il y a d’autres choses encore plus intéressantes.

Déjà le fait de faire une série improvisée avec une trame scénaristique dense n’est vraiment possible qu’en streaming. Alors certes il existe quelques spectacles qui le font sur scène, mais la raison principale qui rend le streaming intéressant est le fait de pouvoir vraiment voir tous les épisodes sans que ce soit trop contraignant. Personne (ou presque) ne va se bloquer un ou deux soirs par semaine pour aller au théâtre voir chaque épisode. Par contre se bloquer une demi heure ou une heure et regarder depuis chez soi, éventuellement en famille ou entre amis, ça se fait bien. Et si on rate y’a le replay. Et mine de rien je me suis surpris a être vraiment pris par l’histoire qu’on racontait, même si ça restait fondamentalement débile. Quand un personnage mourait, trahissait, ou revenait d’entre les morts, je ressentais la même chose que devant une série.

Et ça m’amène à un deuxième point facilité grandement par le streaming : les surprises. Sur scène on peut planquer quelques trucs en coulisse, ou préparer quelque chose avec le régisseur, mais en visio on peut se permettre beaucoup plus de choses. Il arrivait donc qu’une ou plusieurs personnes préparent une surprise pour les autres, par exemple pour faire revenir un personnage d’entre les morts. On pouvait aussi avoir des invités surprise. Dans le dernier épisode 4 comédiens supplémentaires sont arrivés sans que les autres soient au courant pour jouer une bataille spatiale pendant 5 minutes. Sur scène je ne vais pas demander à des gens de se déplacer pour ça, par contre en visio c’est clairement moins engageant.

Bref, il y a des possibilités à exploiter, et c’est elles aussi qui rendraient les spectacles en visio intéressants, parce qu’ils ne seront pas juste des spectacles comme sur scène mais en moins bien.

C’est vrai aussi quand on diffuse depuis un théâtre. Là on commence tout juste à tester des choses, on a joué samedi dernier le spectacle 30 (qui est bien pratique pour tester des mises en scène) diffusé depuis l’Improvidence. La technique était bancale (problèmes de son qu’on a découvert pendant la diffusion), la vidéo limitée par le fait d’utiliser des webcams, mais on a commencé à trouver des choses intéressantes. Niveau technique on a depuis réglé pas mal de choses, et surtout au niveau de la mise en scène on a ensuite vraiment travaillé sur la séparation des espaces de jeu, dans le cas où on filmerait avec trois caméras. On a testé notamment d’avoir une zone avec deux chaises, en plan moyen, une zone un peu plus large et une zone gros plan, en respectant au mieux le protocole sanitaire (distance d’un mètre…). Eh bien ça fonctionnait vraiment bien.

Je pense que le fait de travailler avec le streaming en tête peut permettre aussi de travailler plus la mise en scène et la scénographie des spectacles, qui sont souvent les grands laissés pour comptes des spectacles d’impros.

Pourquoi faire des spectacles en streaming ?

Parce qu’on a envie de jouer et qu’on peut difficilement faire autrement.

Parce qu’on a besoin de revenus (et les théâtres aussi… surtout les théâtres en fait) et si on peut proposer des spectacles de qualité acceptable, alors on peut aussi faire payer pour les visionner.

Parce que ça ouvre de nouvelles possibilités et incite à chercher de nouvelles choses dans les spectacles.

Parce que même quand les théâtres rouvriront on ne sait pas si on pourra avoir plus de 15 personnes en même temps. Et si on peut créer des spectacles qui peuvent être vus à la fois en vrai et en streaming on peut démultiplier le nombre de spectateurs, et proposer une expérience différentes pour les deux modes de visionnage.

Et puis aussi parce qu’en dehors de toutes considération liées au confinement, le théâtre touche toujours une minorité de la population qui a le temps et les moyens de se déplacer et payer des places assez cher, donc c’est aussi un moyen de toucher plus de monde.

4 réflexions sur “Improviser en streaming

  1. Salut !
    Que penses-tu de l’impro purement audio ? J’ai écouté quelques podcasts utilisant ce médium et le résultat est franchement très bon ! Ca enlève l’aspect visuel qui peut parfois être pas top (buste de quelqu’un dans sa chambre) et permet aussi de créer des scènes de façon parfois plus impressionnante ! Surtout si un teck son est vraiment au taquet

    J'aime

    • Hello !
      En soi j’aime beaucoup les fictions audio (j’en ai même créé une avec Thomas Pizotti, « Richard Barjavel – Détective Privé »), mais j’avoue ne jamais avoir été attiré par l’improvisation audio. Pour le coup tout ce que j’ai pu écouter n’a jamais dépassé pour moi le « comme si c’était écrit, mais en moins bien ».

      En plus là il y a un peu la problématique de comment se rémunérer sur des spectacles, et pour le coup je ne connais que des fictions audio disponibles gratuitement (avec éventuellement des coffrets collectors si succès énorme… j’avais le coffret K7 de Hitch Hiker’s Guide to the Galaxy quand j’étais petit…).

      J'aime

  2. Merci pour cet article 🙂

    Est-ce que tu as une idée du nombre moyen de spectateurs qu’arrivent à rassembler ces spectacles d’impro en ligne payants ?

    J'aime

    • Absolument pas !
      D’ailleurs les seuls spectacles d’impro en ligne payants que je connaisse était juste diffusés gratuitement mais proposaient de faire un don en achetant un ticket…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s