Les 26 règles pour faire du « bon théâtre » (d’après les Néo-Futuristes)

cover-300x150

Too Much Light Makes The Baby Go Blind

Greg Allen a fondé le Néo-Futurisme au début des années 90 à Chicago. Et aujourd’hui encore leur spectacle Too Much Light Makes The Baby Go Blind se joue encore, et est formidable.

Et après avoir discuté avec Mathieu Lepage (qui a fait partie des Néo-Futuristes au Quebec) je suis retourné voir les règles de base du Néo-Futurisme et j’y ai aussi trouvé 26 règles pour faire du « bon théâtre », d’après Greg Allen. Et je me suis dit que j’allais vous traduire et partager ça.

Le Néo-Futurisme se base sur 4 principes fondamentaux que vous pouvez retrouver ici en détail (et en anglais) qui sont en résumé :

  • Les comédiens sont eux-mêmes (nom, âge etc.). Rien n’est faux.
  • Les comédiens utilisent l’espace de jeu tel qu’il est. Rien n’est laissé à l’imagination.
  • Les comédiens font vraiment ce qu’ils font. Rien n’est simulé.
  • Tout se passe maintenant.

Ce sont des partis-pris très forts, et on pourrait en discuter, mais je fais plutôt m’intéresser à ceci : http://www.neogregallen.com/greg-allens-26-rules-for-creating-good-theater/

26 règles pour faire du bon théâtre (ça sonne moins bien en Français, je trouve. Dommage.)

Et je vais me permettre d’user du tutoiement pour traduire « you ». Parce que le vouvoiement c’est bien de la merde.

Règle #1: Ne fais pas du bon théâtre. Tu dois chercher à faire de l’EXCELLENT théâtre. On n’a plus besoin de mises en scènes tout à fait correctes de pièces tout à fait correctes. Tu dois chercher à créer l’extraordinaire sinon ça n’en vaut pas la peine.

Règle #2: Mets la règle #1 de côté un instant. Ne te soucis pas du résultat final, ni de ce que quelqu’un peut penser de ton spectacle. Créé le spectacle auquel tu crois. Laisse toi happer par le processus, pas par le produit final.

Règle #3: Crée ton propre spectacle. Que tu écrives, mette en scène et joue une création originale ou que tu travailles à partir d’une pièce existante, approprie-la-toi. Ne cherche pas à respecter les intentions de l’auteur, que tu ne connaitras de toute façon jamais vraiment. Créé le spectacle à ton image et en fonction de ce que tu veux dire MAINTENANT.

Règle #4: Sais pourquoi tu créé ce spectacle. La pièce que tu créé doit être l’expression de quelque chose que tu ressens très profondément. L’objectif de faire du « bon théâtre » n’est pas suffisant. Prend position – que ce soit personnel, politique, social, artistique – et mets-toi au défi de l’exprimer. Inclus les acteurs dans cet objectif.

Règle #5: La forme doit s’adapter à la fonction. Une fois que tu sais pourquoi tu créé ce spectacle, trouve la meilleure forme théâtrale pour t’exprimer. Que ce soit des marionnettes, de la danse, une installation, du théâtre de rue, une visite guidée, un spectacle interactif, non-verbal, scène nue, dans un lieu spécifique, devant le rideau etc. Ne limite pas la forme. Adapte-la pour des moments particuliers du spectacle.

Règle #6: Connais le lieu de représentation et utilise-le. Que tu joues sur scène devant 500 personnes, dans une grange ou une allée, fais en sorte que le spectacle et le lieu soient intrinsèquement liés. Toute création théâtrale doit utiliser l’espace de représentation.

Règle #7: Connais ton public. Tu dois avoir une idée du public pour lequel tu créés le spectacle. D’abord pour toi-même. Mais ensuite il doit y avoir une cible – enfants, adolescents, punks, riches, vieux, socialistes, thésards, femmes, gays, une ethnicité spécifique, etc. Le théâtre « pour tous » est du théâtre fade.

Règle #8: Contredis tes préconceptions du public. Ne joue par pour le public et ce que tu penses qu’ils voudraient voir. Amène-les au théâtre avec quelque chose qui pourrait les attirer, mais ensuite une fois qu’ils sont assis, fais-les ressentir et réfléchir. Ne soit jamais condescendant avec le public.

Règle #9: Choisis de bonnes personnes plutôt que de bons acteurs. Quelqu’un avec qui tu peux travailler sera toujours plus efficace que le meilleur acteur du monde qui s’avère être un trou du cul. Travaille avec des gens que tu connais et respecte en tant que personne.

Règle #10: Utilise les acteurs pour ce qu’ils sont. Laisse les acteurs exprimer leur personnalité, leur vie et leurs expériences dans le spectacle. Inclus-les dans le processus créatif. Donne leur une chance de parler à cœur ouvert.

Règle #11: Créé du vrai théâtre. Un spectacle devrait toujours pouvoir répondre à la question « Pourquoi est-ce du théâtre ? ». Le théâtre est une performance en direct devant un public. Ne l’oublie jamais. Si ton spectacle peut être diffusé à la télévision ou au cinéma sans rien perdre, tu as échoué.

Règle #12: Ne cherche pas suspendre l’incrédulité du public, à les « embarquer dans l’histoire ». Implique le public. Sois sûr de de leur rappeler qu’ils regardent un spectacle théâtral en live. Pourquoi les gens vont au théâtre ? Pour avoir une connexion viscérale avec les acteurs. Accepte ça et vas-y à fond. Si tu veux embarquer le public dans l’histoire, fais un film. Les films font ça beaucoup mieux.

Règle #13: Fais en sorte qu’aucune représentation ne soit identique. Inclus toujours dans le texte une partie où les acteurs réagissent à la vérité du moment. Encourage-les à garder cette perspective dans tout le spectacle et à accepter que quoi qu’il arrive, c’est arrivé.  Le spectacle doit être un événement non-reproductible – c’est ce que les gens sont venus voir et ce qui rend une soirée au théâtre impactant.

Règle #14: Varie les tons. Ne créé jamais un spectacle qui peut être catégorisé facilement. Une pièce qui est principalement une comédie doit avoir des moments graves et une tragédie doit avoir des moments de pure comédie. Et le public ne doit pas avoir une perception unanime. Mélange le personnel et l’abstrait, l’intellectuel et le vulgaire, l’hilarant et le poignant. Surprend le public et contredis leurs attentes.

Règle #15: Inclus une surprise. Personne ne devrait pouvoir deviner ce qui va suivre, y compris les acteurs. La surprise assure que le théâtre reste vivant. De multiples surprises font de l’excellent théâtre.

Règle #16: Créé un cadeau pour le public. Le spectacle devra inclure un cadeau personnel pour chaque membre du public – que ce soit matériel, émotionnel ou expérientiel. Fais en sorte que chaque membre du public ait une expérience personnelle du spectacle avec laquelle il partira et qu’il pourra partager ensuite.

Règle #17: Change le monde matériel. Une petite partie du monde devra d’un façon ou d’une autre être altérée par chaque représentation. Quelque chose devra être détruit, consommé, construit, modifié ou bien l’espace de représentation lui-même devra être changé a la fin de chaque représentation. Laisse la scène en bordel.

Règle #18: Utilise les éléments présents sur scène. Chaque mise en scène devrait inclure les quatre éléments naturels, en particulier le feu et l’eau. Il n’y a rien de plus cool et plus immédiat que de balancer de l’eau partout ou de regarder quelque chose brûler sur scène. Cela ramène tout de suite aux origines du théâtre comme rituel. Si les forces en présence te l’interdisent, fais-le quand même.

Règle #19: Mets les coulisses sur scène. Ne cache pas la mécanique du théâtre. Laisse le public partager le défi des acteurs. Par exemple, inclus toujours un Hikinuki – un changement de costume sur scène – pour au moins un acteur. C’est toujours bien de partager une transformation avec le public.

Rule #21: Joue avec les dimensions. C’est toujours bien d’inclure un changement de perception que le public a du monde sur scène. Incorpore des miniatures ou des agrandissements de la réalité établie sur scène. Rien n’évoque plus le Théâtre avec un grand T que l’entrée d’un Hitler de 15m ou un sosie du protagoniste de 10cm.

Rule #21: Inclus de la musique. Il n’y a rien de mieux pour faire découvrir de nouvelles musiques à des gens que de les utiliser en accompagnement d’une action scénique. Profite de l’occasion pour re-contextualiser des musiques connues à travers le théâtre.

Rule #22: Sois non-verbal. Les mots peuvent être une béquille. Inclus toujours une partie non-verbale. Conçois-la comme une danse.

Rule #23: Commence le spectacle avant de démarrer le spectacle. Fais commencer l’expérience public au moment où ils entrent dans le théâtre. Fais monter leurs attentes avec chaque seconde qu’ils passent dans le lieu – que ce soit la billetterie, le programme, la décoration, la scène. Puis plus tard, détruis ces attentes. Tout « bon théâtre » commence à l’accueil.

Rule #24: Créé un ritual grâce à la répétition. Donne au public un rituel ou un schéma répétitif avec lequel ils puissent s’identifier. Une fois un rituel établi, tu peux dire énormément de choses avec de petites variations autour d’un thème. L’art est dans les détails. Il n’y a rien de meilleur que de sentir faire partie d’une private joke.

Rule #24: Créé un ritual grâce à la répétition. Donne au public un schéma répétitif ou un rituel auquel ils puissent s’identifier. Une fois ce rituel établi, tu peux raconter énormément avec des légères variations sur un thème. L’art est dans les détails. Il n’y a rien de meilleur que de sentir qu’on fait partie d’une private joke.

Rule #25: Rends le théâtre financièrement accessible à tous. Il ne devrait y avoir aucune limitation financière pour faire partie du public. Les gens devraient pouvoir voir ton spectacle pour le prix d’un film  (+ popcorn). Le théâtre bon marché avec un public diversifié est bien meilleur que du théâtre cher pour une petite élite.

Rule #26: Unis le public. Offre au public des expériences partagées qui leur donneront une foi et une confiance mutuelle. Créé un événement qui amène des personnes disparates à s’identifier les unes aux autres à travers leur expérience commune, mais individuelle, du spectacle.

Rule #27: Break the rules. Don’t do what anybody tells you. Make your own theater. Find your own way. Create your own art.

 


 

Il y aurait matière à discuter de chacune de ces règles (ce que je ne ferai pas) mais c’est d’autant plus intéressant dans le cadre d’une pratique de l’improvisation théâtrale. J’ai personnellement plusieurs de ces règles qui me paraissent vraiment importante et que j’essaie de mettre en pratique, mais le fait même qu’un spectacle soit improvisé coche déjà plusieurs cases. Mais cela rend peut-être certaines autres règles plus difficiles à respecter…

Bref. Des bisous de fin d’année !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s