30 Impros Chrono – 3 ans plus tard

Ça fait plus de 3 ans que 30 se joue régulièrement un peu partout, et mon premier article dessus commence à dater aussi (même si je l’ai mis à jour avec un lien vers le nouvel écran de projection). Il était donc temps de faire une mise à jour.

Pour commencer vous pouvez lire cet article qui détaille pourquoi j’ai créé 30 et comment il fonctionne (je l’ai mis à jour avec un lien vers la dernière version de l’écran de projection et de l’intro vidéo).

Voilà. Mais comment est-ce que tout ça a évolué depuis tout ce temps ? Eh bien le spectacle a été joué des dizaines de fois à Lyon, a été repris ponctuellement (ou régulièrement) par au moins 5 ou 6 troupes ou collectifs en France, et depuis cet été il est joué à l’Improvidence Bordeaux et sera je crois hebdomadaire la saison prochaine. Et peut-être que d’autres le jouent encore ailleurs.

Souvent les gens qui le jouent me demandent la permission, ou m’informent que c’est le cas, mais ce n’est en aucun cas nécessaire, le format est libre pour que chacun⋅e puisse le jouer à sa sauce.

Parce que pour moi ce n’est pas un spectacle, c’est un format. Dans notre petit collectif lyonnais on le joue d’une façon particulière, avec un décorum spécifique (notamment l’intro du spectacle), même si ça reste très libre et variable. On le joue avec 3 à 6 comédien⋅nes. C’est un spectacle dérivé du format, comme une mise en scène d’une pièce de théâtre. Il s’appelle d’ailleurs officiellement 30 Impros Chrono, parait-il que c’est plus clair pour le grand public, et y’a « impro » dedans.

A Bordeaux ils jouent avec quasiment la même mise en scène, mais plutôt de 2 à 4 comédien⋅nes. Mais ailleurs ce sera encore bien différent. Et je dirais que c’est le plus important : si vous jouer 30, quelle est votre parti pris, votre mise en scène, vos choix de forme et/ou de fond ? On peut faire rentrer à peu près n’importe quoi dans le cadre imposé, tant qu’on est prêt à jouer avec l’erreur et le chaos, parce que le format n’est pas fait pour être parfaitement propre, au contraire. Mais si vous voulez jouer un spectacle parfaitement propre, l’improvisation n’est peut-être pas le meilleur outil à votre disposition.

Et d’ailleurs pas besoin de garder le nom « 30 ». Peut-être que ce n’est pas le plus important dans votre spectacle…

Mais attention, ce n’est pas un format simple. Au contraire il peut être assez technique, et je trouve que c’est important de l’assumer et de le travailler pour repousser ses limites. Après l’avoir joué peut-être 50 fois je trouve encore de nouvelles choses et vois de nouveaux axes de travail potentiels.

En tout cas ça reste toujours libre pour quiconque souhaite s’y essayer, et c’est aussi une forme assez adaptée pour inviter ponctuellement des gens, donc à faire des rencontres sur scène, et il commence à y avoir une petite communauté de quelques dizaines de personnes qui le jouent ou l’ont joué… Peut-être qu’un jour il y aura un grand « Festival 30 », avec sans doute 30 spectacles différents basés sur le format…

En attendant vous pouvez toujours laisser un commentaire sur BilletReduc : https://www.billetreduc.com/237495/evt.htm

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s