Je ne me suis jamais dit…

those-are-some-fine-looking-testicles-said-no-one-ever-someecards-user-card-d2scfParfois en voyant un spectacle on se dit des trucs. Des trucs intéressants. Mais ce n’est pas évident de déterminer avec quelle fréquence on se les dit. Par contre il est beaucoup plus simple de trouver des choses qu’on n’a jamais pensé, ou qu’on n’a pas pensé depuis longtemps. Et elles sont peut-être au moins aussi intéressantes.

Voici donc une liste non exhaustive de dix choses que je ne me suis (à priori) jamais dites avant, pendant ou après un spectacle. Dans un ordre aléatoire.

1 – Cette entrée sur scène en tapant des mains sur une musique electro-pop est vraiment classe.

2 – Ah, si seulement ils avaient respecté le voyage du héros ce spectacle aurait peut-être été réussi.

3 – J’aurais aimé que ce personnage ait un accent plus marqué.

4 – Ce spectacle devrait durer plus longtemps.

5 – C’est bizarre que le personnage ait le même prénom que le comédien.

6 – Ces chemises noires font vraiment sortir ce spectacle du lot.

7 – C’était sympa mais les comédiens ne parlaient pas assez.

8 – J’espère que j’aurai l’impression que le spectacle n’est pas improvisé !

9 – On aurait vraiment dit une pièce de Shakespeare/Molière/Feydeau/autre !

10 – Ce spectacle manque de mecs.

 

Aller, à vous de jouer maintenant ! Yeah !

 

3 réflexions sur “Je ne me suis jamais dit…

  1. Je ne me suis jamais dit autour d’un spectacle d’impro que le dernier film de Sean Connery était ‘la ligue des gentlemen extraordinaires’.
    Mais je ne suis pas sûr d’avoir compris le jeu. 🙂

    J'aime

    • Techniquement, on est toujours avant, pendant ou après un spectacle. Donc je pense que tu as tort, puisque tu l’as à priori pensé.

      Moi aussi d’ailleurs, et c’est terrible.

      J'aime

  2. Je ne me suis jamais dis :

    – Ce personnage dit venir d’un pays asiatique, pourtant, il parle sans accent et ne tire pas sur ses paupières, c’est incohérent …
    – Les personnages masculins manquaient vraiment de virilité et de stéréotypes genrés multiples, c’est dommage.
    – Les personnages féminins occupaient des professions absurdes comme médecin ou avocate, du coup, j’étais perdue…
    – Ce personnage homosexuel aurait eu tellement plus de profondeur si le fait qu’il soit homo avait été son unique fil narratif / s’il avait eut une voix aiguë pour qu’on comprenne qu’il est homo / s’il avait été efféminé. Du coup, c’était pas clair …

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s